LAOS         

Laos

Généralités :

Peuplé de seulement 5 mio d'habitants, ce pays commence à s'ouvrir au tourisme et il est depuis peu possible de visiter la totalité du pays sans permis spécial. Avec un revenu moyen de 230 USD par an, ce pays est l'un des plus pauvres du monde et est largement tributaire de l'aide international. L'énergie électrique et les bois tropicaux qui sont exportés en particulier vers la Thaïlande procurent le plus gros des revenus au pays. 80 % de la population vit toujours de l'agriculture. L'activité commerciale, libéralisée depuis 1980, connaît un essor considérable dans les secteurs de l'import-export, de la construction et du tourisme, mais elle est toutefois cantonnée dans de petites stuctures. Le secteur industriel, faute de capitaux, est, quand à lui, quasi inexistant.

Résumé historique

Jusqu'à la seconde moitié du XIX siècle, le Laos fut soumis à diverses influences : Thais, Khmers et chinoises. La France, qui était présente avec ses protectorats de l'Annam, de la Cochinchine et du Tonkin, envoya diverses missions d'exploration avec Henri Mouhot, Doudard de Lagrée, Francis Garnier et Auguste Pavie. Après le raliement du roi de Luang Prabang, le Siam accepte de céder à la France la totalité des territoires du Laos moderne, sauf la région de Champassak. Les français reconstruisirent Vientiane, amènagèrent la navigation sur le Mekong et tracèrent des routes coloniales mais ce pays ne représentait pas un grand attrait économique.

Lors de la seconde guerre mondiale, les Japonais occupèrent le pays puis en 1945, le prince Petsarath, leader nationaliste déclara l'indépendance unilatérale. Après une période trouble, les français reprirent les choses en main. En 1949, la France accorde une large autonomie et le Laos accède enfin à son indépendance en 1953. Le Pathet Lao, bras armé du parti communiste, réussit à contrôler plusieurs provinces du nord et devint de plus en plus influent alors que le régime de Vientiane bénéficiait du soutien de plus en plus marqué des américains. Dès 1964, les communistes qui contrôlaient le nord et l'est, aidé par les nord-vietnamiens organisèrent la guerre de libération alors que les américains larguaient des tonnes de bombes sur le nord et l'est du pays. Leurs services spéciaux formèrent une armée de 10 000 Hmongs spécialement formée aux combats de montagne afin de contrer la guérilla alors que les communistes étaient aidés par les chinois et les soviétiques. En février 73, un accord de cessez-le-feu intervint et un gouvernement d'unité nationale fut formé. Pas pour longtemps, car en 1975, le parti révolutionnaire du peuple Lao prit entièrement le pouvoir avec l'éviction des ministres non comunistes suivi de l'exode massif des opposants, de la collectivisation intensive des campagnes et de la création de camps de "rééducation".

Aujourd'hui

A partir de 1980, le gouvernement a pris une option pragmatique qui se traduit par une ouverture économique évidente, l'arrêt de la collectivisation des campagnes, la liberté de commerce ainsi qu'une plus grande liberté pour les investissements étrangers. Du point de vue politique, le Laos a normalisé ses relations avec la Thailande et a fait son entrée dans l'ASEAN (Association des Nations du Sud-est Asiatique)